Category Archives: Blog

Clean Horizon Report: Installed Energy Storage Capacity in France Expected to Triple by 2020

The new call for 50 MW of PV plus storage in the French islands coupled with the recent opening of the ancillary services markets and the new self-consumption regulations show that France is the next European market for energy storage.

Paris, February 2017 – France has set the ambitious target of reaching 40% of renewable electricity by 2030 and is presently initiating the transitioning of its electric system by making it more flexible through energy storage.

The French islands confirmed their ambition to become the reference in terms of intermittent integration through storage with a new tender for 50 MW of PV plus storage released in December 2016. On the mainland, several opportunities are shaping up at different levels: As PV feed-in tariffs decrease, self-consumption is becoming an interesting option for residential customers and an early adopters’ market has kick-started. At the commercial and industrial levels, new self-consumption regulations enable and reward storage participation for the first time.

In the utility-scale segment, new revenue streams have appeared for energy storage: Following the German example, France opened its ancillary services market and joined the common European auction for primary reserve this January. Moreover, the French energy transition law has set the principles for flexibility services contracting and remuneration, and recent regulations go as far as defining the administrative procedure for a project to be proposed to the distribution system operator. Finally, France held its first capacity market auction in December 2016, awarding 22.6 GW of capacity and thus giving positive signals for energy storage.

As renewables gradually exit feed-in tariffs and penetrate the wholesale markets, shorter trading products are appearing and the market is becoming more liquid. Therefore, revenues such as electricity intraday trading and balancing mechanism participation need to be carefully monitored to have a better grasp on this opportunity as it emerges. Overall, Clean Horizon expects the installed capacity to triple by 2020 and thus exceed the 100 MW cap (excluding pumped hydro).

France is building on the French islands’ experience of energy storage systems and going a step further. The new regulatory environment associated with a strong energy policy has paved the way for energy storage, thus positioning the French energy storage market right after Germany and the United Kingdom.

A sample of this report is available for download at http://www.cleanhorizon.com/#reports

About Clean Horizon

Clean Horizon is a consulting company founded in 2009 and dedicated to energy storage. It has thus developed a deep expertise in electricity storage for grid and end-user applications. Clean Horizon also analyzes the market by conducting permanent market and regulatory watch, as well as tailor-made market analysis adapted to each client’s needs.

 

 

Contact                                                                                          Contact for journalists

Corentin Baschet                                                                           THEnergy – Thomas Hillig

+33 (0)7 81 34 15 30                                                                     +49 152 3618 6442

corentin.baschet@cleanhorizon.com                                       thomas.hillig@th-energy.net



Clean Horizon report: Great Britain to adopt 200MW of energy storage assets to stabilise the grid

Due to the increasing share of renewables in Great Britain’s generation mix, National Grid will contract 200MW of energy storage assets to stabilize the grid this year, contracts which represent one of the emerging revenue streams for storage detailed in Clean Horizon’s new study.

Paris, April 2016 – Solar project developers in Great Britain have felt the need to diversify their activities as renewable generation sources are being gradually integrated within the electricity market with the fading out of renewable support schemes, which makes solar projects less attractive. Therefore, the invitation to tender for the provision of 200MW of a new ancillary service launched this month by National Grid was perceived by many of them as an opportunity to enter an emerging market close to their core competencies: energy storage.

In this context, the study “Market Segment Watch: Great Britain” by Clean Horizon analyses the different emerging revenue streams associated with the various applications for energy storage assets in GB: from residential batteries, to grid scale projects providing power and energy services (such as frequency regulation or balancing mechanism participation) through medium size energy storage systems for commercial and industrial electricity consumers. “This survey confirms our intuition that energy storage is bound to play a major role for renewable integration in Great Britain” says Michael Salomon, CEO of Clean Horizon. For this study, Clean Horizon interviewed more than 15 project developers, plus some key distributed network operators to better understand the difficulties faced in the development of such energy storage projects. These interviews show trends within the market: for instance, frequency regulation is the preferred application for 52% of the project developers interviewed, then comes Triad avoidance with 16% of interests. Based on the market research, the report gives recommendations to various stakeholders such as technology vendors, integrators and solar developers.

This market study first points out that the two extremes of the ladder, residential and grid scale energy storage systems, have already developed in GB. Some early adopters buy storage solutions at the residential level and the Enhanced Frequency Response tender is very likely to provide a favorable business case for large-scale storage. The medium-scale market is influenced by two progressive changes: first, the number of consumers being exposed to specific distribution and transmission charges is set to increase in the coming year due to the electricity settlement reform launched by Ofgem. Second, the transmission charges will increase of 15% on average each year until 2020. Those two factors lead Clean Horizon to think that the commercial and industrial segment will be the next one to adopt energy storage massively.

A sample of this report is available for download at: www.cleanhorizon.com/#reports

About Clean Horizon

Clean Horizon is a consulting company founded in 2009 and dedicated to energy storage. It has thus developed a deep expertise in electricity storage for grid and end-user applications. Clean Horizon also analyses the market by conducting permanent market and regulatory watch, as well as tailor-made market analysis adapted to each client’s needs.

Contact:

Corentin Baschet

+33 (0)7 81 34 15 30

corentin.baschet@cleanhorizon.com



Clean Horizon releases the new Market Segment Watch

Energy storage for German municipal utilities – A market in the starting blocks !

Clean Horizon just released its latest study!

This Market Segment Watch is dedicated to a dynamic and promising category of players: the German municipal utilities‘ (Stadtwerke) segment.

Composed of a total of more than 1400 companies, this market segment is already involved in energy storage, but not as widely as it could. Clean Horizon decrypted the reasons why they are not investing more, and solutions that could be deployed to unlock energy storage orders.

For this study, Clean Horizon’s experts interviewed no less than 25 German and Austrian utilities in September. All answers have now been processed and gathered in a detailed and comprehensive 32-page report underpinned by 23 enlightening charts and 18 effective recommendations.

You can buy this report here

In parallel to this cutting-edge study, a 3-chapter white paper has been issued, dealing with energy storage opportunity market in Germany.

These papers can be dowloaded here for free:

CleanHorizon_WhitePaper_Chapter1

CleanHorizon_WhitePaper_Chapter2

CleanHorizon_WhitePaper_Chapter3



Clean Horizon helps you address the French Islands’ energy storage CRE 3 tender!

 CRE 3 RFP tender: Towards a green energy in the French islands

Under the Law “Transition Énergétique pour la Croissance Verte”[1], the French Energy Regulation[2] published the 20th of May 2015 its new call for tenders best known as “CRE3 RFP”. To achieve goals of electricity production from renewable energies, this tender mainly aims to bring out and develop large-sized solar projects amounting 50MW with storage in the French islands.

Energy transition in Non-Interconnected zones

Non-Interconnected zones comprise all French islands which are not connected to the mainland’s network and thus do not benefit from interconnection opportunities with other countries and territories. They have specific features regarding grid connexion with, in most cases, a single network operator managing their electric systems: EDF SEI (Insular Electric System). In these regions, power production costs are very significant.

Despite this, they are most suitable for RE and are ahead in this area with a total share of about 25%[3] of power generation. Still, they have considerable disadvantages strongly damaging the safety of generation and electricity supply. France has thus set-up a regulatory solution: indeed, the April 23rd 2008 Decree allows a maximum penetration rate of 30% for intermittent renewables to limit the influence of load imbalance on the grid.

France has also established a plan based on innovation and improvement of RE integration to find a technical solution to network imbalance problems in Non-Interconnected zones: stationary energy storage.

The “CRE3” RFP: towards energy independence

The CRE3 RFP tender is dedicated to the photovoltaic sector and mainly for solar project developers whose innovating projects work for a better RE integration through storage in the non-interconnected zones. The goal of this tender is to implement installations combining PV panels and storage technologies.

It is an innovating initiative, as these installations are completely tailored to insular features and will allow moving towards a more secure electric grid. The distinct features of this new tender make it even more complicated yet very ambitious. Here are its 3 specificities:

  • Ramping: allows smoothing the PV yield curve to limit intermittency problems. To offset over and under production it is necessary to charge the battery peak periods and discharge it in off-peak periods.
  • Peaking: allows generating at a particular period when consumption is at its peak. It is an innovating point given that it is a defined time when the solar plant no longer produces: it is often in the evening.
  • Announcement: allows improvements in the quality of forecasts. Solar energy producers have to present forecasts of time slots during which there are intermittency risks. To obtain relevant forecasts, they work in collaboration with various local players and specialized companies. Announcement offers more reliability and visibility to the grid operator, giving  almost accurate data on the energy that will be injected in his grid.

Unlike most RFPs, which give the exact amount of storage required, CRE3 brings out provides specific rules and guidelines for the PV + storage farm to follow: thus, it is the project developers’ responsibility to find the best solution tailored to meet the RFP’s requirements.

Timing is of the essence

The CRE3 RFP tender has been published in May and closes in November. Given a certain, widespread, lack of knowledge about storage among market participants, the tender’s short timing and its complexity, Clean Horizon believes that a practical solution must be brought to market in order to allow project developers, hardware vendors and integrators to swiftly make a decision on their involvement in the tender. In this context, a tool was developed by Clean Horizon tailored to the CRE3 tender’s requirements: this tool computes the optimal technology and sizing of a storage system as well as the corresponding Levelized Cost Of Energy[4] of a project seeking to address the CRE3 tender.

With a solution typically generated in 24-48 hours, the tool allows market participants to rapidly select partners and projects to focus on. The short turn-around of the tool is essential to leave projects developers enough time for partner identification and consortia constitution in order to be ready for the tenders’ submission deadline in November.

More information: click here or contact us:
Zoé DURTESTE-ERCA
zde@cleanhorizon.com

Written the 19th of June 2015


About

Clean Horizon is the European consulting company expert in energy storage. Its activities are mainly based on: Market analysis: economic, technical, legislative, regulatory monitoring mainly in Western Europe and North America. Business development: tailor-made studies, business models for storage projects, help for implantation in European and American markets.


[1] Energy Transition for Green Growth
[2] CRE: Commission de Régulation de l’Energie
[3] Source: French Regulation (CRE) website
[4] LCOE : Price at which the actor should sell its energy so that his project reaches its profitability threshold.


Clean Horizon vous aide à répondre à l’AO CRE3 !

http://www.ecollectivites.net/article/actualite/lappel-doffres-cre3-vers-une-energie-verte-dans-les-dom-et-en-corse/index.html 

L’appel d’offres CRE3 : vers une énergie verte dans les DOM et en Corse

Dans le cadre de la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte, la Commission de Régulation a publié le 20 mai 2015 son nouvel appel d’offres plus connu sous le nom d’« AO CRE3 ». Afin d’atteindre des objectifs de production d’électricité issue d’énergies renouvelables, cet appel d’offres s’est posé comme objectif de valoriser et de mettre en place des projets d’installations solaires de grande taille d’un montant total de 50MW avec stockage dans les Départements d’Outre-Mer (DOM) et en Corse.

La transition énergétique dans les ZNI :

Les Zones Non-Interconnectées (ZNI), dont les DOM et la Corse, sont les zones qui ne sont pas connectées à notre réseau en Métropole, et ne bénéficient donc pas de la possibilité d’interconnexion avec d’autres pays et territoires. Dans ces régions, le système électrique insulaire est géré par un seul opérateur de réseaux, EDF Systèmes Énergétiques Insulaires, sauf exception. Il faut ajouter à cela que les coûts de production d’électricité pour ces zones isolées sont très élevés.

Malgré cela, les ZNI sont propices au développement des énergies renouvelables. Ils sont en avance dans ce domaine avec une production d’électricité totale d’environ 25% issue d’EnR[1]. Ces zones insulaires ont pourtant des désavantages importants qui nuisent fortement à la sécurité de la production et de la fourniture d’électricité. Elles sont également d’autant plus sujettes et sensibles à des problèmes d’intermittence, de variation de fréquence dus à un déséquilibre entre consommation et production et à des risques importants de black-out. Ainsi, pour limiter l’influence de ces différents problèmes sur le réseau électrique des ZNI, la France a mis en place une solution règlementaire avec l’arrêté du 23 Avril 2008 prévoyant un taux de pénétration de 30% maximum pour le renouvelable intermittent.

La France a également établi un plan basé sur l’innovation et sur l’amélioration de l’intégration des EnR pour trouver une solution technique aux problèmes de déséquilibre du réseau des ZNI : le stockage stationnaire de l’énergie. Grâce au stockage, la production intermittente sera donc lissée, stabilisant ainsi le réseau.

L’appel d’offres CRE3 : vers une autonomie énergétique

L’appel d’offres CRE3, spécifique au secteur du photovoltaïque, est principalement destiné aux développeurs de projets solaires dont les projets innovants œuvrent pour une meilleure intégration des énergies renouvelables à travers le stockage dans les ZNI. Son objectif principal est de mettre en place des installations combinant des panneaux photovoltaïques avec des technologies de stockage. Une initiative innovante puisque ces installations seront entièrement adaptées aux spécificités insulaires et permettront également d’avancer vers une gestion plus sûre du réseau électrique. Les spécificités de ce nouvel appel d’offres rendent celui-ci complexe mais pourtant très ambitieux. Voici ses 3 particularités :

  • Le ramping permet de lisser la courbe de consommation du photovoltaïque pour éviter les variations importantes de production et a fortiori limiter le problème d’intermittence.
  • Le peaking permet de produire à un moment où la consommation est la plus importante, point innovant car il s’agit d’une période définie où la centrale solaire ne produit plus : souvent en soirée.
  • L’annonce permet d’améliorer la qualité des prévisions. Les producteurs d’énergie solaire doivent ainsi fournir des prévisions des périodes durant lesquelles il risque d’y avoir des problèmes d’intermittence. Pour obtenir des prévisions pertinentes, ils travaillent en collaboration avec des acteurs variés dont Météo France.

Une initiative déjà entamée et des délais courts

Ouvert en Mai, l’appel d’offres CRE3 laisse jusqu’à Novembre aux développeurs solaires impliqués dans les ZNI pour identifier les technologies de stockage permettant de répondre de manière optimale à la problématique locale de l’intégration des EnR. Soucieux d’apporter à ces acteurs les outils nécessaires à un choix rapide et éclairé des technologies de stockage, Clean Horizon a développé un outil d’aide à la décision spécifiquement dédié à l’appel d’offres CRE 3, CRE-STORE. Cet outil permet aux développeurs de projets solaires de sélectionner les meilleures technologies pour répondre aux critères spécifiques de l’appel d’offres, de fournir un dimensionnement optimal du système de stockage et d’obtenir le Levelized Cost Of Energy[2] de leurs projets, et ce en moins de 48h.

Ce délai court est crucial pour laisser aux développeurs de projets le maximum de temps pour parvenir à l’identification de partenaires et à la constitution de consortiums afin d’être prêt pour la soumission des offres en Novembre. 

Écrit le 12 Juin 2015,

Zoé DURTESTE-ERCA,
zde@cleanhorizon.com

À propos

Clean Horizon est une société de conseil spécialisée dans le stockage stationnaire de l’énergie. Ses activités reposent sur l’analyse réglementaire et législative et le développement d’affaires. Forte de ses connaissances marché elle participe régulièrement à des conférences en France comme à l’international. Elle organise également des formations professionnelles continues en présentiel et à distance, notamment en vue d’aider les Collectivités à appréhender le stockage.


[1] Source: site de la CRE

[2] LCOE : Prix auquel il faut que l’acteur vende son énergie pour que son projet atteigne son seuil de rentabilité



Article Clean Horizon: Le stockage de l’énergie : quel avenir pour les Collectivités territoriales ?

http://www.ecollectivites.net/article/actualite/le-stockage-de-lenergie-quel-avenir-pour-les-collectivites-territoriales/index.html

La Loi de Transition Énergétique : un nouveau défi

A l’approche du vote définitif du projet de Loi de Transition Énergétique pour la croissance verte, adoptée en Octobre 2014, les Collectivités territoriales doivent mettre en place de nouvelles actions afin d’atteindre les objectifs imposés. Elles vont être de plus en plus sollicitées pour déployer des programmes liés aux énergies renouvelables et à leur intégration. C’est à l’aide de documents spécifiques de référence que les Collectivités orientent leurs décisions et leurs futures actions, notamment en terme d’intégration des EnR. Il s’agit en effet de documents comme le Plan-Climat Énergie Territorial (PCET), le Schémas Régional Climat Air Énergie (SRCAE), ou encore la Stratégie Recherche Innovation pour une Spécialisation Intelligente (SRI-SI).

Cependant, même si le secteur des énergies renouvelables est en constante croissance, il suscite des incertitudes en particulier concernant la gestion des intermittences et des pics de consommation sur les réseaux électriques. Des pays comme l’Allemagne, les Etats-Unis (État de Californie), ou encore le Japon ont été les premiers à être confrontés à ces problèmes d’intermittence. Demain, c’est en  France que ce problème se posera : de même que le Japon, l’Allemagne ou les USA, la France devra déployer des solutions de stockage d’énergie pour pallier à ces problèmes d’intermittence.

C’est pourquoi le thème du stockage stationnaire de l’énergie devient incontournable pour les Collectivités territoriales.

Le stockage d’énergie : des Collectivités déjà impliquées

Les Collectivités ont un rôle important à jouer dans le développement et l’aménagement de leurs territoires. Ce rôle est d’autant plus difficile à trouver lorsqu’il s’agit d’intégrer des énergies renouvelables. Sensibiliser les Collectivités sur le sujet et les aider à trouver leur place dans le développement du stockage est une des clés du déploiement des EnR à court et à moyen termes.

Les solutions de stockage d’énergie ne sont pas inconnues des Collectivités territoriales. Certaines s’y sont fortement investies. En effet, en Allemagne, la petite ville de Feldheim, à 40 km au sud de Berlin, a créé son propre réseau de production d’électricité auquel les habitants ont souscrit et qui a bénéficié de subventions européennes. Grâce à l’énergie éolienne, photovoltaïque, la biomasse et le stockage par batterie, elle a su s’appuyer sur des ressources locales et les optimiser afin de devenir indépendante énergétiquement.

La France est également impliquée dans le secteur du stockage avec un autre exemple d’autoconsommation, mis en place à l’île de la Réunion. L’île de la Réunion souhaite, en effet, atteindre 50% de production d’électricité issue d’énergies renouvelables d’ici 2020. Dans ce cadre, la SPL Énergies Réunion a subventionné l’acquisition de batteries par les résidentiels afin d’encourager l’autoconsommation.

C’est la motivation et l’implication de la Collectivité dans un montage de projet en plus de la sensibilisation de ses habitants face à des enjeux environnementaux et énergétiques qui ont permis à ces projets de stockage de voir le jour.

Les informations cruciales pour un montage de projets d’énergie renouvelable et de stockage réussi

Afin de suivre les traces de Feldheim, et de l’île de la Réunion, il est essentiel de savoir quels sont les outils à avoir à portée de main.

Pour monter des projets d’EnR et de stockage, il est primordial d’avoir une vision globale et actuelle du marché du stockage avec ses techniques, et les applications possibles. Mais la clé du succès d’un montage de tels projets est avant tout l’établissement de modèles économiques. Pour ce faire, il est nécessaire de s’appuyer sur des données de prix, de coûts d’investissement, et d’usage des systèmes. Grâce à ces informations, les Collectivités Territoriales seront en mesure de proposer, d’analyser et de statuer sur des projets de développement des énergies renouvelables et de stockage d’énergie, afin d’atteindre sereinement les objectifs de la Loi de Transition Énergétique.

Écrit le 31 Mars 2015,

Zoé DURTESTE-ERCA,
zde@cleanhorizon.com

 À propos

Clean Horizon est une société de conseil spécialisée dans le stockage stationnaire de l’énergie. Ses activités reposent sur l’analyse réglementaire et législative et le développement d’affaires. Forte de ses connaissances marché elle participe régulièrement à des conférences en France comme à l’international. Elle organise également des formations professionnelles continues en présentiel et à distance, notamment en vue d’aider les Collectivités à appréhender le stockage.



Article Clean Horizon : Etude “Route de l’hydrogène” en Nord Pas de Calais

http://www.ecollectivites.net/article/actualite/la-mobilite-hydrogene-et-les-collectivites-territoriales-un-defi-durable-et-abordable/index.html

La mobilité hydrogène et les Collectivités Territoriales : un défi durable et abordable

12 Janvier 2015,  Michael Salomon, Directeur Général chez Clean Horizon

Une région engagée sur une mobilité alternative plus propre et sur l’hydrogène

Depuis 2011, la Région Nord-Pas-de-Calais s’est engagée dans le premier programme français de développement des infrastructures pour véhicules électriques. A présent, elle cherche à encourager le développement de la mobilité hydrogène avec l’étude « Route de l’hydrogène » en Nord-Pas de Calais. Une singularité de la région repose sur l’existence d’un réseau hydrogène de plus de 150 km opéré par Air Liquide, qui relie des sites industriels de production et coproduction d’hydrogène à des sites industriels consommateurs. Elle a de plus mis au point une stratégie régionale hydrogène qui définit deux axes de développement pour la filière : des applications hydrogène dans la mobilité et des applications de stockage des énergies renouvelables (le « Power-to-Gas »).

Une étude opérationnelle visant le déploiement économiquement viable de la mobilité hydrogène

L’étude « Route de l’Hydrogène », commanditée par la Région Nord-Pas de Calais, la Communauté Urbaine de Dunkerque Grand Littoral, la direction régionale Nord-Pas de Calais de l’ADEME et le Pôle d’Excellence Régional Energie 2020, s’est déroulée sur la période de Juillet à Décembre 2014. Son objectif principal est de proposer des scénarios de déploiement de la mobilité hydrogène. Il s’agit de chercher à déployer, de manière pragmatique avec le meilleur usage possible des fonds publics, les premières stations de remplissage hydrogène associées à des flottes captives de véhicules. Les cabinets de conseil Clean Horizon et Alphea Hydrogène ont été chargés de réaliser cette étude qui s’articule en trois parties :

  • Réalisation d’une analyse réglementaire et technique des éléments de la chaine de valeur d’une station hydrogène. Les différentes possibilités d’approvisionnement de cette station, ainsi que ses éléments constitutifs jusqu’à la distribution de l’hydrogène et sa valorisation dans des véhicules à pile à combustible ont été considérés.
  • Mise en évidence du soutien financier nécessaire au déploiement économique viable des stations par des modèles économiques.
  • Rapprochement avec des acteurs locaux publics et privés en Nord-Pas de Calais. Identifier les « early adopters » a permis de mieux comprendre leurs priorités, leurs attentes en tant que gestionnaires de flottes et de développer une connaissance des problématiques de terrain.

L’étude propose des scénarios opérationnels de mobilité hydrogène en Nord Pas de Calais.

Dans son livrable final, l’étude a proposé l’établissement de 4 premières stations de remplissage hydrogène associées chacune à des flottes captives de 20 véhicules électriques à prolongateur d’autonomie à hydrogène, soit 80 véhicules, en cohérence avec la stratégie nationale  « H2 Mobilité France ».

Les sites choisis pour ces stations permettent de valoriser des spécificités fortes du territoire du Nord Pas de Calais comme la présence du plus long pipeline hydrogène de France ou la présence d’un site de co-production d’hydrogène. De plus, s’insérant dans la logique territoriale de mobilité électrique, les véhicules électriques à prolongateur d’autonomie à hydrogène peuvent se recharger sur des bornes de recharge électrique pour effectuer leurs premiers 100-150 kilomètres, puis accroître leur autonomie jusqu’à 350 km en faisant le plein d’hydrogène.

H2

Proposition : 4 stations de remplissage hydrogène en Nord Pas de Calais

 L’étude quantifie un besoin de subvention d’environ 2 M€ pour déployer les scénarios hydrogène Nord Pas de Calais.

Seuls 2M€ sont suffisants pour encourager des activités d’hydrogène soutenables économiquement.

Ces subventions permettraient aux 4 stations d’être opérées de manière rentable (Taux de Retour sur Investissement (TRI) d’environ 8% sur 20 ans) et permettraient aux gestionnaires de flotte une opération des 80 véhicules hydrogène comparable en coût total à celle des véhicules diesel.

Conclusion

Dans le cadre de la Loi de Transition Énergétique, les Collectivités doivent implémenter une mobilité plus propre dans leurs actions de développement et d’aménagement territorial. La Région Nord-Pas-de-Calais a su montrer que l’hydrogène pouvait être un carburant durable mais surtout abordable à intégrer dans la stratégie de mixité énergétique des Collectivités.

Michael Salomon,
Directeur Général



The March solar eclipse in Europe and its impact on Germany secondary reserve

On the morning of March 20th, 2015, Europe had the opportunity to witness a rare total solar eclipse. The previous one occurred in August 1999, and between the two more than 85 GW of photovoltaic panels were installed in Europe, or the equivalent of around 80 nuclear reactors. There was thus a great possible impact of last month’s eclipse on the grid. All media announced that it would be a great strength test and a potential threat.

Clean Horizon studied the effect of eclipse on Germany and its almost 40 GW of installed PV capacity using the secondary reserve.

Download the PDF version



June slide of the month: storage can save money on taxes in Germany.

Diapositive1

 

Contact us for more information on our Storage Regulation Watch reports on this topic.



2014 upcoming conference

Energy Storage World Forum

Clean Horizon will be teaching a masterclass on energy storage project sizing at the London  Energy Storage World Forum on April 1st 2014

Energy Storage – International Conference and Exhibition for the Storage of Renewable Energies

Clean Horizon will be presenting the capabilities of its new storageAUDIT service for storage project sizing and due diligence at Energy Storage Düsseldorf on March 25th-27th 2014